Bonne année, il n'y a pas d'élections !

22 janvier 2016 : l'humain d'abord

Morcho et Popote. Cliquez pour agrandir.

Moments de fraternité.

Mercredi 13 janvier, 15 heures, camp des Dinandiers à Tronquières. Obsèques d’Ernest Reinard, patriarche chez les gens du voyage. Un barnum blanc fait office de chapelle. Toute la famille, toute la communauté entoure le cercueil. Chants des petits enfants, prises de parole des enfants, des neveux. « La paix dans le monde y-a pas… » Ferveur religieuse pour les uns, chaleur humaine pour les autres. Départ pour le cimetière de dizaines de véhicules. Morcho reposera si près et si loin de la caravane qui sentait et continuera de sentir bon le café chaud sur la cuisinière à bois.

JL B a souhaité lui rendre un dernier hommage :

« Un sage nous a quittés.

Ernest Reinard, dit le marin (il portait une casquette blanche de marin), plus connu sous le nom de Morcho s’est éteint ce lundi 11 janvier, malade depuis des mois. Morcho souffrait de la maladie d’Alzheimer.

Collecteur de ferraille, il était connu sur tout le département, toujours accompagné de son épouse « Popote » dans ses tournées, à la rencontre de clients très souvent devenus amis.

C’est entouré de toute sa famille qu’il est parti, neuf enfants, sept garçons, deux filles et je ne sais combien de petits enfants.

Frères, sœurs, neveux, nièces, cousins, cousines, tous étaient là, certains venus de loin pour l’accompagner jusqu’à sa dernière demeure.

Sur notre chemin, certaines rencontres vous marquent pour toujours. J’ai eu cette chance, rencontrer « Morcho », il y a cinquante ans.

Pour moi il était la sagesse ; il était le respect ; il était la loyauté ; il était la fraternité.

Il était mon ami. Au revoir Morcho."

 

_________________________________________________________________________

Mercredi 13 janvier, 14 heures 15, couloir de la maison de convalescence de Vic sur Cère. Un homme s’approche d’une dame âgée en fauteuil. Il s’adresse à celle que nous appellerons Denise en patois pour lui donner des conseils. Il confirme être médecin. Une consultation médicale dans la langue de chez nous en toute humanité, ça réchauffe l’atmosphère et fait certainement autant de bien que nombre de remèdis,« potingas*»... Messieurs les parlementaires allergiques aux langues régionales nous pardonneront cet accroc à la langue française. 

*Médicaments supposés soigner le moral.

_________________________________________________________________________

DE CALAIS A AURILLAC : SOLIDARITE AVEC LES MIGRANTS

 Depuis plus d’un mois, une douzaine de migrants  de Calais (Afghans, Irakiens, Kurdes, Pakistanais et Soudanais) sont installés au château St Etienne.

Une vingtaine de citoyens ont voulu leur témoigner leur solidarité en partageant avec eux un repas amical. Un échange en anglais (merci aux traductrices bénévoles) a permis de toucher du doigt les difficultés et les espoirs de ces personnes jeunes, qui ont tant souffert pour espérer trouver une vie meilleure !

Ayant laissé leurs familles dans leurs pays, ravagés par la guerre, ils sont arrivés chez nous au péril de leur vie, après de longs mois d’errance et dans la plus totale incertitude du lendemain.

En attendant que l’administration régularise leur situation, ils sont désœuvrés et  trouvent le temps long. C’est pourquoi des bénévoles se sont proposés pour les inviter à prendre un repas chez eux, leur faire découvrir la ville et ses environs, mettre en place des cours de français...

Plus nous serons nombreux, mieux ce sera pour eux et pour nous. Un appel est donc lancé à toutes les bonnes volontés.

Pour toute proposition, en pensant à préciser vos plages de disponibilité, contactez l’un des N° suivants : 

04.71.63.75.65         04.71.64.99.59           06.77.64.22.42

D’avance merci de votre  participation.

(Appel des associations et des citoyens impliqués dans cet accueil.) 

Mise à jour du 21 janvier 2016

Haras d'Aurillac : ils sont où Marleix, Descoeur, Delcros, Calmette et Mézard ?

Clairement, en laissant exploser le réseau des Haras nationaux, nos politiques ont déclenché la disparition d'une filière qui faisait la fierté du Cantal : son élevage de chevaux lourds. Cliquez sur " haras ? " en haut à gauche de cette page pour situer les responsabilités et évaluer une proposition de reprise. 

Le nouveau souffle de L.Wauquiez,

c'est du vent (suite).

Alors qu'il est lui même totalement débordé, le Pèlerin du Puy s'est entouré d'une équipe de supers cumulards qui ne travailleront pour la Région qu'à mi-temps... Cliquez sur "auvergne rhône alpes" pour en savoir plus. 

La Châtaigneraie se radicalise.

C'est un secret de polichinelle : Jacques Mézard, se rapproche des élus de la Châtaigneraie pour en faire des apparentés radicaux... tout heureux de pouvoir s'afficher comme proches d'un président de groupe au Sénat. Ce sentiment de côtoyer les grands peut parfois faire perdre le sens de la mesure et amener certains maires de petites communes à vouloir faire comme ça se fait à la télé, oubliant qu'un pupitre ne fait le discours et/ou qu'un discours ne fait pas l'orateur. Cliquez sur " radicalisation " en haut à gauche de cette page pour avoir plus de détails. 

Nouvel épisode de la farce de Montsalvy.

L'administration française a ses règles qui, si elles sont souvent lourdes, ont le mérite d'assurer un traitement égalitaire des citoyens. Pour avoir tendance à parfois traiter des dossiers avec une certaine légèreté, Vincent Descoeur peut se retrouver dans des situations inconfortables. Découvrez un nouvel épisode de la farce de Montsalvy en cliquant sur "radicalisation" en haut à gauche de cette page. 

Autour de nous

LA SNCF SUPPRIME TOUTE INFORMATION ÉCRITE SUR LES HORAIRES DES TER AUVERGNE : UNE DÉCISION CONSTERNANTE.

Depuis le Service SNCF entré en vigueur le 13 décembre 2015, les usagers ne disposent plus d'aucun document papier (fiches horaires spécialisées aux différentes lignes et Guide régional des transports) permettant de connaître les horaires de circulations des TER Auvergne.

Dans les gares, sur les présentoirs où sont habituellement placées les fiches horaires à la disposition des usagers et qui sont entièrement vides depuis le 13 décembre, on trouve l'annonce suivante :

En 2016, dans le cadre de l'amélioration de la qualité de service et du renforcement de la sécurité de notre réseau, vos horaires de trains vont évoluer et être adaptés. En l'absence des fiches horaires habituelles, nous vous invitons à vous rendre sur le site SNCF TER Auvergne.

L'AUTA (Association des Usagers des Transports d'Auvergne) affiliée à la FNAUT1 dénonce une telle décision de la Direction régionale SNCF. Celle-ci oublie que 23 % de Français n'ont pas accès à Internet à leur domicile et que 39 % d'entre eux ne possèdent pas de smartphones2. Quelle autre entreprise refuserait d'informer un quart de sa clientèle ?

L'économie réalisée en supprimant les documents horaires papier est infime eu égard aux dépenses de communication souvent somptuaires de la SNCF qui ont d'ailleurs été épinglées par la Cour des Comptes.

L'AUTA - FNAUT Auvergne rappelle que le Cahier des charges qui fixe les obligations de la SNCF impose explicitement à l’exploitant de mettre « … à la disposition des voyageurs, de manière précise et accessible, toutes les informations utiles portant sur les horaires des trains, les tarifs… ».

Dans ces conditions, l'AUTA - FNAUT Auvergne demande :

- au nouveau Conseil Régional, de renforcer son autorité de contrôle et d’exiger une amélioration rapide de l’information des voyageurs ;

- à la SNCF, de rétablir une information de qualité à destination de l’ensemble des voyageurs. 

Vu ou entendu

Presse officielle, celle qui fait courir nos parlementaires.

Sur invitation d’une députée verte, « mini-conférence de 10 minutes » à l’Assemblée. Gavée au botox et au silicone, une certaine Paméla, porte-parole de l’industrie chimico-alimentaire des USA est venue expliquer qu’il fallait interdire le gavage des oies et des canards ! Ces messieurs les journalistes officiels ont été à la hauteur de l’évènement. Deux d’entre eux, « gonflés » à bloc (à la connerie ?), en sont pratiquement venus aux mains, frustrés de ne pas avoir la « bonne » image…

Presse d’investigation, celle qui passe à l’antenne quand le peuple est couché.

Allez sur FR3 Pluzz ; magazine Pièces à conviction du 20 janvier 2016. Cévennes, révélation sur une pollution cachée.

Vous découvrirez un vrai travail d’instigation sur une pollution aux métaux lourds sur un ancien site minier. Vous découvrirez la capacité des autorités et des politiques, jusqu’aux ministres, à refuser de répondre. Vous découvrirez pourquoi, comme à Saint-Pierre avec l’Uranium d’Areva, il faut aller en justice pour essayer de faire valoir un minimum de respect.

Communication Élyséenne, État d’urgence.

Il est question de le prolonger… car si nous ne sommes pas en état de guerre classique, nous ne sommes pas complètement en paix. Question : est-ce que les milliards de la dissuasion nucléaire pour avoir la paix, ce n’est pas un peu comme les milliards de la ligne Maginot pour éviter une deuxième guerre mondiale ?    

Bonne année à tous…

et surtout bonne santé, 

pour au moins deux raisons :

-la première, essentielle, personne ne peut souhaiter des ennuis de santé à qui que ce soit ;

-la deuxième, secondaire mais assaisonné façon testu, elle a son importance : le Cantal se dépeuple, rester en bonne santé limitera la casse que les champions du développement négatif refusent d’admettre.

Cela dit, nos VAP font le tour des popotes pour présenter leurs vœux. Tous se disent ou se diront prêts à tout pour assurer sécurité et travail pour tous. Ça ne mange pas de pain, merci à eux quand même. Pour les aider à réussir dans leurs missions nous avons décidé d’ajouter l’ensemble des collaborateurs parlementaires à la liste des destinataires des mises à jour du blog.

Imaginez. Quand J.Mézard préparera une intervention de portée « nationale » (1) sur la meilleure façon de gérer les déchets ménagers, au moins un de ses neuf(2) assistants lui conseillera de la jouer cool, de ne pas chercher le bâton pour se faire battre par ceux qui le voient à l’œuvre sur la CABA.

Imaginez. Quand A.Marleix fera le tour des ministères pour essayer de grappiller  quelques euros avant de partir à la pêche aux voix chez les chasseurs, au moins un de ses cinq assistants (3) lui conseillera certainement de ne pas oublier que Sarko, roi de la dette, n’est plus aux manettes.

Imaginez. Quand B.Delcros, petit bleu du Sénat, demandera la généralisation des miradors à l’entrée des communautés de communes, au moins un de ses quatre assistants (4) lui fera remarquer qu’il n’est peut-être utile de remettre le couvert après l’expérience audacieuse de Neussargues.

Imaginez. Quand A.Calmette rédigera un article pour expliquer qu’il ne faut pas vouloir plus de gauche puisque la droite progresse, un de ses deux attachés(5) lui rappellera que beaucoup ne voient plus l’intérêt de voter PS puisque plus personne n’ose s’afficher la rose au poing, avec tout ce que ce symbole laissait espérer deux ou trois décennies plus tôt.

(1)Lisez le texte de l'intervention de J.Mézard en tant que rapporteur de la « délégation sénatoriale aux collectivités territoriales et à la décentralisation ».

(2)L’équipe d’assistants du groupe RDSE,  de son président essentiellement, se compose de 7 membres auxquels il faut rajouter deux assistants parlementaires purement mézardiens.

(3)Cinq attachés ou à moitié détachés, voir ce que disait A.Marleix quand il a fait sa déclaration à l’Assemblée nationale.

(4)Quatre assistants dont deux qui travaillent aussi à la Communauté de Pays de Murat et une qui tenait la permanence de Saint-Flour, du temps où Saint-Pierre était sénateur. Roi du mélange dans le cumul, B.Delcros a conservé tous ses mandats électifs locaux mais il est SPFD (Sans Permanence Fixe Déclarée). Du coup, si les chalinarguais(es) l’ont perdu de vue, les muratais le voient squatter la maison des services et son télé centre surdimensionné pendant ses très longs week-ends de sénateur à mi-temps payé plein pot. Si la situation n’évolue pas, bien malin celui qui pourra faire le tri entre les activités, les indemnités et les responsabilités de BD devenu ce qu’il est par passivité complice des élus du pays.

(5)Trois attachés dont le secrétaire départemental du PS, ce qui réduit singulièrement la volonté affichée d’être le député de tous les cantaliens du Sud et de l’Ouest. Alain Calmette « protège » ses collaborateurs : leurs adresses mail n’apparaissent pas publiquement.

Vous trouverez toutes les illustrations correspondantes en cliquant en haut à gauche de cette page sur "parlementaire 1" et sur "parlementaire 2". 

Histoire de ne pas faire de jaloux, un petit mot pour inviter Vincent Descoeur à revoir sa copie sur le thème "plus c'est gros, plus ça passe".

Dans son dernier numéro de Cantal Avenir, énorme tentative d'enfumage et magnifique illustration de l'inutilité de la COP21.

Endettement du département. Il parait que la situation financière s'améliore : ceux qui, pendant des années, ont dit que l'endettement était insupportable avaient donc raison ?

S'améliore-t-il ? Au lieu d'emprunter, et d'augmenter la dette, il suffit de passer par le PPP, devenir locataire et ne pas compter les 30 millions du pont d'Orgon, les 13 millions de Jules Ferry. Si on les compte, la situation a une facheuse tendance à redevenir catastrophique. 

Super Lioran et COP 21. Pour gaspiller l'énergie et récupérer de l'eau que les agriculteurs aimeraient utiliser pendant l'été, vous connaissez un système plus performant que fabriquer de la neige artificielle ?

La baptiser "neige de culture" ne change rien à l'affaire : c'est stupide et participe au réchauffement climatique qui condamne, à court terme, les stations de moyenne montagne. Professeur de sciences et vie de la terre, Vincent Descoeur n'est pas au courant ? 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

Francois kantal | Réponse 12.01.2016 17.20

"Ecolos du Cantal"(facebook) vous souhaite plein de bonnes idées,cette année !!

MIGNE Philippe | Réponse 09.01.2016 12.28

L'invasion des rats taupiers menace de nombreuses exploitations agricoles dans le Cantal et donc l'économie cantalienne.Silence total de nos élus...

Voir tous les commentaires

Commentaires

24.10 | 19:16

Vivement que le projet de la sablière vois enfin le jour !! Centre ville trop chère, aucune concurrence !

...
17.10 | 11:40

Bonjour bravo pour votre reportage ...pour la gare de st flour, la nouvelle est vraie...il suffit de vérifier auprés du chef de gare...suite au prochain numéro.

...
16.10 | 18:37

Malheureusement l'éolien industriel ne marche pas. Peut-être de petites unités perso pourraient être une solution, couplées à d'autres sources et des économies

...
16.10 | 13:09

Mais mes amis CARREFOUR c'est du pipo , le géant du discount allemand s'installe ET CONSTRUIT à côté de Casino et personne n'en parle.......

...
Vous aimez cette page