Le temps des économies

Sommaire

Mars 2022

Economies et conséquences. Lettre d'un gueux aux candidats

Comment le désengagement de l'Etat se traduit dans les campagnes

Deux exemples sur les lignes téléphoniques et sur la rivière Cère

Tout ne va pas si mal !

 

 

La région la mieux gérée du monde voit les affiches à sa gloire se corner et moisir dans les abri bus. A ce jour aucun publicitaire n'a investi... Les publicistes seraient-ils meilleurs gestionnaires que Laurent not'bon maître Wauqiez ?

Il faut économiser !

En ces périodes électorales, les candidats donnent des leçons d’économies à réaliser sur le dos de l’État. On entend même pontifier Laurent sans moi le chaos Wauquiez, auto proclamé meilleur gestionnaire du monde, qui s’offre à nos frais des affiches et des pages de journaux, pour dire tout le bien qu’il pense de lui. Quant à Macron, ni de droite ni de gauche (mais « en même temps »), il ne tardera pas (une fois élu), à nous expliquer que le quoi qu’il en coûte, en a un.

S’ajoute au contexte, la guerre mondiale commencée sur l’initiative de ce président russe qui porte le nom d’un plat québécois, à base de frites recouvertes de fromage fondu.

Pas de souci, amis milliardaires, le coup de rabot n’est pas destiné à l’élite ayant su s’enrichir et défiscaliser, mais à la catégorie, des pauvres et de la classe moyenne en voie rapide de paupérisation inéluctable.

Vous avez aimé la Grèce et sa descente aux enfers. Vous allez adorer la France

Recyclage de ficelle agricole

 

Des ficelles pour attacher les lignes. C'est pas cher
Bouts de ficelles et économies encore
Les frênes plus solide que les poteaux ?

Faire des économies au niveau de l’État, signifie confier au privé, des tâches régaliennes, mais aussi gouverner au doigt mouillé, en suivant les préconisations de très chères agences (le plus souvent américaines) et de leurs «conseilleurs» à chaussures pointues. Ces fantoches, tous issus des mêmes écoles, décident à la place des États, qu’il faut ici supprimer la prison, le tribunal. Ailleurs fermer un hôpital, une classe, une école, un bureau de poste, une perception, bref, tous les services publics qui participent du bien vivre en France.

Il faut voir la désolation que ces ânes comptables, laissent au Pays.

Introduits par Nicolas je suis innocent Sarkozy, très légèrement limités par François on m’aurai menti Hollande, confortés par Emmanuel la godille Macron, ils représenteraient aujourd’hui, un budget, largement supérieur à celui de la culture ou à celui consacré à la recherche d’un vaccin contre la Covid (source Les infiltrés des journalistes Caroline Michel-Aguirre et Matthieu Aron).

Quelques exemples à Thiézac, en éclairent les conséquences.

(Testu qui a cent fois plus de lecteurs que de contributeurs, n’a pas les moyens de se déplacer et reste dans la fourniture locale. On ne s'en plaint pas, c'est partout la même chose.)

Hiver 2020/2021, la commune (déjà frappée d’un plan de prévention des risques dont le montant des études à réaliser dépasse le budget annuel et dont les maires successifs n’ont de cesse de se battre pour réclamer aides et subventions pour les payer), a vu comme ailleurs d’abondantes chûtes de neiges, qui ont décroché des lignes téléphoniques.

A Salilhes, ce sont les villageois juchés sur des fourches d’engins agricole, qui les ont remises en place, attachant les fils à l’aide de ficelles agricoles.

Il faut croire que l’installation satisfait le monde économique, car depuis, aucune entreprise n’est venue réparer.

C'est vrai qu'il était bas, le fil. Photo du 16 décembre 2021

Un an plus tard ! (ça devait arriver)

Début février 2022, sur la D 359, un camion de livraison accroche un fil (trop bas), entraînant la rupture d’un poteau.

Contacté, les services des routes du département, n'interviennent pas. Les employés de la commune sécurisent comme ils peuvent. Ils posent dans le talus le demi poteau cassé et attachent la ligne (ornée de rubalise) à des arbres au dessus.

Depuis ? Rien. Au 7 mars, le fil pendouille. Les voitures font du gymkhana pour l’éviter. La rubalise part au ruisseau. Quant au paysan qui exploite le pré au dessus, Testu lui souhaite bon courage, le jour où il y devra accéder.

Ça devait arriver
C'est arrivé !
Réparation de sauvegarde effectuée par les employés communaux
A vendre 1/2 poteau traité auto clave pas cher Faire offre à Orange

Économies, donc quand l’État démantèle les PTT pour en confier la gestion au privé ou au semi privé.

France Télécom d’abord, puis Orange et son actionnariat (dont l’État à 26 %), ensuite.

Orange sous traitant au privé, le boulot qu’elle est censée réaliser...

Dans la même veine et après les PTT, à force de démanteler EDF pour faire des économies, on arrivera à des situations où les intérimaires, dans les centrales nucléaires, seront remplacés, dès que leur dosimètre affichera une valeur supérieure au seuil admissible.

Ah, c’est déjà le cas !

Le futur s’annonce radieux (s’il n’est pas radio actif).

 

Et au milieu, coule un bac de rétention

L’État fait des économies

Toujours à Thiézac. Les services de l’État ont inauguré en 1993, un contournement du village par un pont franchissant la Cère avec de majestueux (et très raides) virages. Autour de l’ouvrage, des fossés bétonnés mènent à des bacs de décantation, en charge de recueillir les effluents de la N122, mais aussi les toxiques qui pourraient se déverser, en cas d’accident.

Celui en amont du pont, a été sapé, puis soulevé par la rivière. Il ne demande plus qu’à se précipiter contre une des piles du pont au gré d’une crue d’importance. Plus de six ans que le problème existe. Plus de six ans que les effluents divers et variés s’écoulent au ruisseau.

Lors de chaque assemblée générale locale, les responsables de l’association agréée pour la pêche et la protection des milieux aquatiques (AAPPMA), font remonter l’information. Rien ne bouge.

Roger Chalmette ex président de l'AAPPMA locale montre une rigole qui conduit les écoulements au bac
C'est sûr le bac de rétention ne retient plus grand chose
La Cère est pourtant une belle rivière
La place de l'église, au coeur du Vic historique

Tout ne va pas si mal pour Bruno Faure

(Pas le socialiste, l'autre)

Après son intervention le 23 septembre dernier, au Conseil d’administration du CAUE, dans laquelle il n’a pas manqué de fustiger « une certaine presse »*, Bruno chef de clan Faure, a eu la satisfaction de voir son favori, Gille bon petit soldat Combelle, élu à la présidence du conseil d’architecture d’urbanisme et de l’environnement (CAUE).

Avec cette institution et son autre bébé, Cantal ingéniérie et territoire (CIT), Bruno j’pense comme Wauquiez Faure, dirige tous les organismes public de conseil aux élus du département, en matière d’ingénierie.

Bon CIT fait quelques fois de petites erreur. Mais qui n’en fait pas ?

Au conseil communautaire de Cère et Goul en Carladès, le 13 décembre dernier, on apprenait que les élus devraient modifier le plan de financement de la part des travaux incombant à la Comcom (eau et assainissement), pour le projet d’aménagement du centre historique de Vic-sur-Cère.

Le CIT avait estimé leur montant à 164 000 €.

Cette estimation est légèrement revue à la hausse : 313 000 €

Oups !

*Voir édition Testu de septembre 2021 (onglet nouvelles variées)

Serge Menini

Réparations ??? Non faux espoir !!!

Un camion, des ouvriers, un espoir ? Tout va bien.
C'est le printemps en avance. La ligne bourgeonnait le 12 mars
Finalement la ligne ne sera pas raccrochée, mais un abonné en panne va retrouver le droit de recevoir et d'émettre

Un an et 3 mois d’attente après les décrochages de lignes. Un bon mois après l’arrachage d’un fil trop bas, par un pauvre camionneur. Un technicien d’une entreprise privée s’affaire, le 12 mars, à réparer.

Définitivement ?

Non, il est juste mandaté, suite à réclamation, pour rétablir une connexion, dont un abonné est privé.

En attendant que tout le village n’ait plus ni téléphone ni internet, Orange fait le gros dos et laisse pourrir la situation.

Pas de problème il reste au village suffisamment de ficelle agricole.

Il est où Wauquiez meilleur gestionnaire du monde qui confie au privé les tâches de l’état et veut qu’à marche forcée on passe partout la fibre ?

Si on en croit l’efficacité du fameux privé, on va bientôt dans les campagnes relier ensemble deux boites de conserves avec de la ficelle agricole pour « communiquer ». Pas sûr que les infos y passent en haut débit.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

Verniere Daniel | Réponse 21.07.2022 01:56

Du bon boulot de journaliste. J'applaudis des 2 mains ! Et j'en redemande.

Laurence | Réponse 26.03.2022 19:58

Tellement vrai, bien vu. Merci

Voir tous les commentaires

Commentaires

21.07 | 01:56

Du bon boulot de journaliste. J'applaudis des 2 mains ! Et j'en redemande.

...
26.03 | 19:58

Tellement vrai, bien vu. Merci

...
10.03 | 16:54

Heureusement il y a aussi une majorité de bonnes volontés même si notre microcosme est le reflet du macrocosme. Testu dit les choses, tant qu'on peut le faire !

...
09.03 | 13:23

Je découvre votre site, bravo j'arrive de la banlieue Parisienne, installé depuis 5 ans dans le Cantal. Incompétence et magouille, ville ou campagne, pareil...

...
Vous aimez cette page