Quand on veut, sur ce qu'on veut...

Encore et toujours

En attendant l'été...

Décidément, c'est écrit, la disparition pure et simple de Testu ferait trop de malheureux. Une démarche pour prendre le relais est engagée : vos encouragements seraient les bienvenus pour la future équipe...

 Wauquiez dans ses oeuvres... pas toujours catholiques.

Histoire d'entretenir la flamme, une rapide mise à jour centrée sur la méthode Wauquiez qui fait des vagues jusque dans les rangs des Républicains... sans être le moins du monde dénoncée par les soutiens locaux. Dans la tête de Laurent Wauquiez, cynisme et politique peuvent faire "bon ménage".

 

Partisan du traitement le plus dur possible avec les migrants, il va se faire prendre en photo avec des chrétiens d'Orient. Perpétuelles leçons de transparence, pour louer son sens des économies, il n'hésite pas à pratiquer une communication aussi couteuse qu'enfumeuse. 

Tel un récupérateur professionnel, il ne sait pas éviter de se mettre en avant quand d'autres méritent d'être mis sur le devant de la scène. Du bachelier au producteur local en passant par le sportif, tout est bon pour faire parler de lui. 

Avec la puissance que lui donnent ceux qui s'applatissent devant lui, il ne s'interdit rien y compris des pratiques qui posent questions. Que Descoeurs, Bony, Marleix, Faure, Moins et leurs amis ne s'y trompent pas : en laissant faire leur idole, ils sont bien les premiers responsables... 

Dernier exemple significatif : Wauquiez "aime" le Cantal mais dans son plan de développement du cyclotourisme, activité particulièrement adaptée à notre département, il oublie purement et simplement le Cantal !

 Bernard Bonhoure. 

 

Extrait page 9 du magazine édité en mai par la Région Auvergne Rhône Alpes...

L'image et le mirage.

 

Un ami lecteur nous adresse le message ci-dessous, profitez !

Quand Laurent Wauquiez

se prend les pieds dans la pelleteuse.

Qu’essaye de nous dire la photo, publiée en pleine page dans l’édition Cantal du quotidien La Montagne le 9 juin 2018 ? On y voit sur fond de ciel bleu, un énorme engin de chantier. Dessus, Laurent Wauquiez, costume sombre, chemise claire, ceinturon, grosse montre au poignet. Sur l’azur, pas de nuages mais pleins de chiffres, faramineux. En haut à droite on nous avertit : Publicité.

Je ne gloserai pas sur le coût d’une telle opération. On peut considérer ici, que la région soutient la presse, ce qui ne serait pas une mauvaise utilisation de l’argent de nos impôts. D’ailleurs on apprend plus loin (page 38 de la même édition), le clivage provoqué au sein de « Les Républicains », par un tract anxiogène, produit par les communicants du cabinet Wauquiez et dont Bruno Retailleau, président du groupe LR au sénat a dit : « Il faut se méfier des slogans, le pire pour nous serait de remplacer la pensée par des tracts ».

Revenons à l’image « publicitaire » et à ce qu’elle est symboliquement censée montrer. Gros engin de chantier, égal gros moyen mis en œuvre. Ciel sans nuage, avenir radieux. Les chiffres dans l’azur disent tout le bien que la grande région pense d’elle-même. Laurent Wauqiez, debout sur la pelleteuse, c’est l’Homme domptant la bête, comme Saint Michel terrassait le dragon. Le costume sombre figure le chef, qui ordonne et se fait obéir. Le ceinturon, c’est l’ordre retenant le désordre. La grosse montre signale qu’il n’y a pas de temps à perdre. Un pictogramme d’horloge et des pièces, en bas à droite du ciel bleu, au dessus de l’engin, rappellent que le temps c’est de l’argent.

Pour autant, on peut interpréter autrement cette image. L’homme en costume est au dessus des lois du vulgaire : Il ne porte pas de casque, son vêtement flottant, n’est pas adapté au travail, de même, sa grosse montre. Sa jolie ceinture, préfigure peut-être les sacrifices que nous serons amenés à faire en nous la serrant, ou le père fouettard, qui corrige le faible, le petit. Enfin, le meilleur de l’affiche est le regard de cet homme, qui se représente seul en scène et préside au destin de la région AURA. Sourcils froncés, demi-sourire, il regarde loin, très loin, certes, mais vers l’arrière… En cherchant l’idée sous le symbole, on trouve ici le plus signifiant du message : Wauquiez en équilibre instable, accroché à la barre protectrice d’un engin de chantier (lui-même à l’arrêt, sans pilote et porte fermée), nous noie de chiffres qui se réduisent à saupoudrage en quelques divisions et surtout, surtout, ce visionnaire n’observe que le passé. Finalement, cette image dit bien au-delà, de ce pour quoi elle est conçue !

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

l'Idiot | Réponse 17.06.2018 10.47

Et puis faut voir la suite, le 12 juin quand une page pleine de chiffres compare la région à l'état. Elus ! osez analyser ce foutage de gueule et protestez SVP

Voir tous les commentaires

Commentaires

17.06 | 10:47

Et puis faut voir la suite, le 12 juin quand une page pleine de chiffres compare la région à l'état. Elus ! osez analyser ce foutage de gueule et protestez SVP

...
17.06 | 08:00

La vie continue encore et encore ......comme dit la chanson !!!

...
01.06 | 12:40

ET ENCORE, LE CANTAL EST TRES LOIN D ARRIVER A LA CHEVILLE DE LA HAUTE GATONNE JE VOUS LE GARANTIE !!!! NI A L EPOQUE NI AUJOURD HUI !@@

...
06.05 | 06:43

Merci Bernard pour ces informations
Le vérité fait vivre la démocratie il serait vraiment dommage que Testu se taise nous comptons sur toi à bientôt 😀

...
Vous aimez cette page