Le passé porteur d'avenir

Juin 2015. Pour une reconnaissance de l’énergie associative.

Pas besoin d'être un grand spécialiste pour comprendre que si le dossier reste trop longtemps bloqué dans les tiroirs, des vestiges vont se dégrader, des constructions pourraient s'effondrer et être définitivement perdues. Cliquez pour agrandir.

Grand prix collectif de défense

du patrimoine archéologique

Pour faire entendre leur point de vue face à des décideurs sourds quand ils ne sont pas aveugles ou les deux à la fois, chez nous comme ailleurs, d’innombrables associations bataillent pour s’opposer à des projets destructeurs du cadre de vie, le peu qui reste quand les contraintes dites économiques rendent la vie quotidienne de plus en plus difficile pour bon nombre de citoyens.

L’association pour la mise en valeur des vestiges de Saint-Géraud travaille dans une autre optique... et c’est ce qui dérange le plus. Le projet de construction d’immeubles « défigurants » imaginé par Logisens abandonné, pas question d’être contre la Mairie, la Préfecture ou les ministères. Parce qu’elle a beaucoup appris depuis le début de l’aventure, l’association ambitionne d’être associée à la définition de la méthode, à la recherche de moyens qui permettront à la fois de satisfaire la curiosité scientifique et de déboucher sur un site valorisant pour Aurillac. Promesse avait été faite par la mairie d’inviter l’association au comité de pilotage.

Première réunion en préfecture. Pas d’invitation pour l’association et, surprise XXL, le ministère avait envoyé des spécialistes du patrimoine pour remplacer les premiers concernés, les archéologues…

Un patient se plaint de maux du ventre. Le généraliste envisage une appendicite… et le directeur de l’hôpital fait venir un psychiatre.

Depuis le début du printemps, questionnements. Qui manœuvre ? La mairie, même si elle n’est pas encore officiellement devenue propriétaire du terrain ? La DRAC de Clermont en partance pour Lyon ? Le ministère de la culture et, si oui, quel service ? Qui remboursera et à quel prix le terrain acheté par Logisens sous B.Delcros *? Quel crédit accorder aux propos du Maire d’Aurillac dans le journal « le Réveil cantalien » à propos de nouvelles fouilles programmées cette fois ?

31 mai. Bilan d’actions pendant la journée autour de Géraud. L’association, loin de baisser les bras, a multiplié les contacts avec les scientifiques. Nombreuses réponses par téléphone, mail ou courrier papier : le  ministère a bien pris conscience des enjeux, le site est partout reconnu exceptionnel.

Conclusion : il faut croire, sans rêver, à une mise en valeur de ce qui a été découvert et de ce qui sera trouvé ; le chemin sera long, on peut compter sur l’association pour justifier le titre de ce trop court article.

*beau casse-tête en perspective pour Jean Antoine Moins, conseiller municipal d’Aurillac et nouveau président de Logisens.

Assistance (une petite partie) particulièrement attentive pendant l'intervention de Jean Pierre Blaché, président de l'association (incrustation). Cliquez pour agrandir.
Le site juin 2015. Enfouir et créer un simple jardin public ? Idée insupportable, semble-t-il abandonnée. Valororiser simplement ce qui a été découvert ? Perspective particulièrement frustrante pour les archéologues, les centaines d'adhérents de l'association, les citoyens et l'avenir de la ville. Continuer les fouilles et déboucher sur une valorisation d'un site à la fois scientifique et touristique ? Espérons-le... Cliquez pour agrandir l'image.

décembre 2014

Les vestiges de Saint-Géraud

sous haute protection citoyenne.

Tout l’art de passer d'un réflexe de défense à la revendication d’un projet fédérateur pour une ville et son bassin.

Décembre 2013 : une quarantaine de personnes lancent l’association de mise en valeur des vestiges de l’abbaye Saint-Géraud. Au fil des actions elles sont 86 en juin 2014 et se retrouvent 280 aujourd’hui. 1500 visiteurs chaque semaine, la page Facebook* compte 548 « j’aime ». 4200 personnes ont signé la pétition demandant une véritable mise en valeur.

Partie d’une revendication « banale », s’opposer à un projet qui pouvait mettre à mal le patrimoine, l’association a rapidement revendiqué une implication positive. Contacts avec des scientifiques, des historiens, des élus... Visites guidées du site ouvertes à la population. Concertation courtoise mais ferme avec la mairie et les promoteurs du projet immobilier.

La soixantaine de participants à la réunion informelle du 19 novembre ont confirmé la bonne santé de l’association. Après une heure et demie d’une discussion sérieuse et disciplinée, nombreuses propositions au bureau et mise en place d’un groupe de travail sur les actions à venir.

D’ores et déjà l’assemblée générale programmée en janvier s’annonce capitale pour la suite de la démarche.

Jean-Pierre Blaché, président, rappelle que l’on peut adhérer à l’association en envoyant un chèque de 10 € avec ses coordonnées (ne surtout pas oublier le mail si vous en avez un) à la trésorière : Béatrice Bidault Carnejac 15 130 Giou-de-Mamou. Les adhésions prises maintenant vaudront pour 2015.

*Page Facebook de l’association : https://www.facebook.com/pages/Mise-en-valeur-des-vestiges-de-labbaye-Saint-G%C3%A9raud/429253210553801.

Une partie de l'assistance à la réunion informelle du 18 novembre 2014.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

24.10 | 19:16

Vivement que le projet de la sablière vois enfin le jour !! Centre ville trop chère, aucune concurrence !

...
17.10 | 11:40

Bonjour bravo pour votre reportage ...pour la gare de st flour, la nouvelle est vraie...il suffit de vérifier auprés du chef de gare...suite au prochain numéro.

...
16.10 | 18:37

Malheureusement l'éolien industriel ne marche pas. Peut-être de petites unités perso pourraient être une solution, couplées à d'autres sources et des économies

...
16.10 | 13:09

Mais mes amis CARREFOUR c'est du pipo , le géant du discount allemand s'installe ET CONSTRUIT à côté de Casino et personne n'en parle.......

...
Vous aimez cette page