Entre favoris...

15 décembre 2015

Cliquez pour agrandir et essayer de lire. Document transmis par une abonnée de "Un autre Cantal".

Les œillères agricolos anti-écolos

de Laurent Wauquiez.

Fils de grand banquier international amateur de voiliers de luxe, Laurent Wauquiez se dit enfant de la Haute-Loire rurale et prétend à ce titre avoir les clés pour sauver l’agriculture auvergnate et Rhône-alpine.

Sa vision de l’agriculture se résume à un parfait alignement sur les thèses de la FNSEA déclinées localement dans chaque département. Cumulard devant l’éternel, il n’a pas le temps de mesurer toutes les conséquences de  ce  qu’il avance. 

Il veut à la fois revaloriser l’agriculture, bien nourrir la population et participer à la conquête de marchés à l’export. On connait la chanson : les cours mondiaux étant bien plus bas que les cours  français, pour participer il faut industrialiser… et baisser la qualité.

Logique avec lui-même, il fait passer la production avant toute autre considération et comme il rencontre les amoureux de la nature et des produits sains sur sa route, il n’y va pas par quatre chemins. Dans son courrier de campagne aux agriculteurs, à propos de la gestion de certaines aides européennes à l’agriculture il annonce «si l’on remet la Région aux mains du Parti Socialiste allié avec les ayatollahs écologistes, cela peut aboutir à une catastrophe». Tout est dit, inutile de rentrer dans les détails. En matière d’agriculture Laurent Wauquiez s’en réfère à un édito du président de la Chambre d’agriculture de la Haute-Loire. Découvrez ce chef d’œuvre d’obscurantisme ci-dessous. 

Texte à méditer quand on sait que la dignité du métier d'agriculteur c'est de nourrir sainement la population... Cliquez pour agrandir.

Décomplexé ou menteur délibéré ?

En France les lois sont faites par le parlement. Laurent Wauquiez doit le savoir, il est député. Pourquoi se permet-il de faire comme si la Région présidée par lui-même allait s'autoriser à faire des lois sur les compétences des régions, sur la gestion de la sécurité par rapport aux musulmans ? 

Vérifiez les deux documents ci-dessous : il y a bien un problème de légalité dans les affirmations du futur président d'Auvergne Rhône-Alpes.

C'est pour quand la loi qui autorisera de telles méthodes ?
Extraits du tableau qui résume la répartition des responsabilités entre l'Etat et les collectivités territoriales publié par la Direction de l'Information Légale et Administrative... la DILA qui ne plait pas à Wauquiez qui adore fixer les règles sans se préoccuper des lois existantes. Cliquez pour agrandir.

Dernière minute

Cumuler,cumuler, il en restera

toujours quelque chose pour... le pratiquant.

Mardi 15 décembre, 12 heures. On vient de l'apprendre : Laurent Wauquiez, maire du Puy en Velay, vice-président de la communauté de communes, député, futur président de la région Auvergne Rhône-Alpes à Lyon, vient d'être pressenti par Sarko le petit pour être le pélerin porteur de la bonne parole des Républicains à Paris. Il devient numéro 2 et porte parole du parti. Il va faire comment pour tout cumuler ?

11 décembre 2015

Le Cantal perd des électeurs et 

50 % des inscrits ne sont pas allés voter.

Avant de regarder dans le détail, remarque générale : tous ceux qui de Droite à Gauche nous parlent de développement du Cantal, depuis des années, sont des menteurs. Au Lioran, le département a remplacé des tire-fesses par de confortables repose-fesses, ASO a apporté une bouffée d'oxygène pendant quelques week-end. Aurillac s'est offert des équipements de loisirs "structurants". Un audacieux Miarador marque l'entrée en Pays de Murat. Nos vaches salers voient de plus en plus souvent passer la caravane du Tour de France...  Le Cantal est devenu le champion de projets qui laissent mourir le territoire en douceur tout en caressant l'électeur dans le sens du poil. Nos élus professionnels, accrochés à leurs sièges, ont découvert le palliatif : méthode plus que respectable en médecine de la fin de vie, plus que détestable en gestion politique d'un territoire qui se meurt. 

Cette affirmation n'est pas l'expression d'un nouveau délire du blog des amis de Testu. Entre 2010 et 2015, le nombre d'inscrits sur les listes électorales a suivi la courbe du "développement" né de l'action conjointe de Marleix, Jarlier, Descoeur, Delcros, Mézard et Calmette :

le Cantal a perdu plus de 4 000 électeurs

entre 2010 (122 211) et 2015 (118 078). 

Conséquence première : quand Wauquiez nous parle d'un nouveau souffle , si c'est pour faire en Auvergne Rhône-Alpes ce que Marleix a fait dans le Cantal, il vaut mieux qu'il reste au Puy.

Dimanche soir, les résultats à peine tombés, le déchu Roi René a laissé parler son cynisme politicard à la télé. Toute sa vie il a été content des résultats d'un 1er tour. Cette fois, au lieu d'enregistrer la magistrale claque au syndicat des élus socialistes, il a jugé utile de se féliciter du petit score des verts et du front de gauche. Avec de si faibles pourcentages, les verts et les rouges ne pourraient pas la ramener, les négociations seraient facilitées pour les roses orangés de Queyranne. Il fallait y penser, il l'a fait.

Enfumage chez les Républicains et les Socialistes.

Brouillard au Front National.

Les responsables frontistes s'appliquent à dire que le vote FN n'est plus un vote protestataire contre les "partis de gouvernement" mais qu'il est devenu un vote d'adhésion au programme toujours attaché au "terrain", proche du peuple.

C'est quoi le programme du FN pour Auvergne-Rhône-Alpes ? Un photo-montage avec Marine, une litanie de slogans passe-partout et un petit mot de soutien de la même Marine, le même pour toute la France, comme si l'élection était nationale et pas régionale. Pas un projet local concret. La profession de foi de Christophe Boudot pour le 1er tour, vous auriez pu la distribuer partout en France. Sur la profession de foi du 2ème tour, le candidat annonce enfin qu'il se présente en Auvergne Rhône-Alpes, il était temps. 

Coup d'oeil précis sur le vote des cantalous

Ne cliquez pas pour agrandir, impossible de faire plus grand.

Les pourcentages enfument, parlons chiffres.

Représentativité : 55 955 exprimés sur 118 078 en 2015 contre 65 933 exprimés sur 122 211 en 2010. Nos élus finiront-ils par s’interroger sur les raisons de la désaffection des électeurs au lieu de se préoccuper de leur sort personnel ?

Score Wauquiez : 24 811 contre 25 153. Il parait que ce chiffre est le signe d’une « dynamique » pour un nouveau souffle symbolisé par Marleix.

(a)Modem : absent cette année parce que Wauquiez s’est moqué d’eux.

(b) et (c) : « 100 % citoyens » et « Debout la France », absents en 2010, ont compris qu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même.

Score FN : triplé par rapport à 2010, année où les rats taupiers faisaient moins de dégâts, allusion à un électeur de Badailhac qui explique avoir voté FN parce que ses prairies sont devenues des champs de taupinières. Seule proposition aux électeurs FN du 1er tour : une relecture du programme pour vérifier si son éventuelle application sauverait la ruralité cantalienne… sans oublier que la sécurité n’est pas une compétence des Régions.

(d)Score UPR : se réjouir d’une progression fulgurante relève de l’enfumage +++++. Quand on part de rien, il n’a jamais été compliqué d’avoir un développement fulgurant, c’est dans la durée qu’on pourra juger.

Score PS : perte de 6 500 voix. C’est pour quand la fin de la langue de bois, la fin de l’alignement sur l’ennemi radical, la fin de la course aux plaçous pour les copains, la fin de toutes ces dérives qui détournent la population du chemin des urnes ?

Score des Verts : perdre plus de 2 200 voix sur 4 300 en 2010 n’est pas le fait du hasard. Les appels à pétitionner et à manifester sur des sujets nationaux et internationaux sans s’impliquer localement finissent par agacer. Avez-vous entendu les « verts » parler cantalement de la qualité de l’eau, du traitement des ordures du Sud-Ouest Cantal, des rats taupiers, de l’éolien, du photovoltaïque au sol, de l’agriculture industrialisée… ?

(e)EXT.GAUCHE : 2328 voix en 2010, 788 en 2015.Proportionnellement l’extrême gauche est la tendance qui a le plus perdu en 5 ans. À chercher les poils sur les œufs pondus par son voisin au lieu de se mobiliser sur le sort des gens dans le besoin on finit par laisser pourrir toutes les utopies. 

Socialisme orangé* à la lyonnaise

Il a eu très peu de collage socialiste. Où sont passés les militants ? Le Orange Modem les a-t-il fait fuir ? Cliquez pour agrandir.

Queyranne Jean-Jacques : bonne et mauvaise nouvelle…

(par rapport aux arguments maintes fois répétés sur ce blog)

Commençons par la mauvaise. Parcours classique du parfait professionnel de la politique : à 70 ans, il affiche 38 années de carrière politique. Adjoint au maire de Villeurbanne, maire de Bron, conseiller régional, député, secrétaire d’État, ministre par intérim, président de la Région Rhône-Alpes depuis 11 ans.

La bonne nouvelle. Nous n’avons pas à faire à un cumulard « ad vitam aeternam ». Président de Région, tel un Alain Calmette, il s’est imposé la règle du non-cumul avant son entrée en application et ne s’est pas représenté aux élections législatives de 2012. Cette décision de bon sens est-elle un des éléments qui explique la haine furieuse que lui voue notre Jacques, Sénateur/Président pour encore 12 mois et 27 jours ?

La synthèse ?

De ce parcours digne du Roi René, Queyranne Jean Jacques a acquis compétence et autorité… qui peut tourner à l’autoritarisme : comme le Rhône, la constitution de sa liste n’a pas été un long fleuve tranquille, ses « amis de 30 ans » ont eu parfois le sentiment qu’ils n’étaient pas récompensés des services rendus. Son engagement socialiste a pali au fil des ans : il est passé du rose soutenu à l’orange modem, voir la photo. Il gère la Région sans trop faire parler de lui dans les médias enfumeurs. Pour sa venue au Stade Jean Alric et la défaite de Lyon, il avait marqué ceux qui l’ont approché pas une certaine élégance et une retenue qui n’est plus dans l’air du temps. Ne comptons pas sur lui pour faire la révolution, il présente en quelque sorte l’assurance que tout continuera comme avant avec des objectifs louables pour les jeunes, une tendance détestable à l’alignement sur des thèses ruralicides pour le Cantal, celles de la FNSEA.

* Pour obtenir une couleur orangée, il faut mélanger du rouge, révolutionnaire, avec du jaune, couleur de l'infidélité... Chacun en pensera ce qu'il voudra. 

 

Traitement de faveur pour l'ami du Cantal

Le malheur avec les décomplexés c'est qu'ils font des émules dans leurs rangs. Comment expliquer que des militants aurillacois aient placardé sur des panneaux réservé à l'affichage du quartier dès le début de la campagne... alors qu'ils n'ont pratiquement pas eu de concurrence sur ce point ? Cliquez pour agrandir.

Wauquiez Laurent,

caricature de la décomplexitude.

Par où commencer ? Les images se mélangent. Un volcan, auvergnat mais inconséquent, qui, tel un « faut qu’on », cracherait des « y-a qu’a » sur tout ce que racontent les réseaux sociaux.

Domaine semi-public/privé puisqu’il a voulu en parler publiquement en 2013 et qu’il passe sa vie à nous la raconter.

Il dit venir d’un milieu modeste avec un papa employé de banque. Philippe Wauquiez, le père, est conseiller sénior dans le « groupe Hartland Capital Corporate Finance Advisor and Consulting » après avoir été Directeur Rhône-Alpes de la Banque de Suez et Union des Mines, chargé du développement d’Indosuez   dans les pays nordique… (pour découvrir la vraie carrière d'un employé de banque, tapez « Philippe Wauquiez Indosuez »).

Patrimoine : tapez « patrimoine Wauquiez » et comme tout le monde vous demanderez comment un élu cumulard, ancien ministre, se débrouille pour en être là. En voyant son compte courant, on en viendrait presque à organiser un Wauquiezthon.

Salut les terriens sur canal+ : il annonce regarder « You Porn »… comme tout le monde ».

Si, comme tout le monde, Laurent Wauquiez n’a pas choisi sa famille, pourquoi cherche-t-il  à s’inventer une vie qui n’est pas la sienne ? Les journalistes parisiens utilisent un mot anglais pour qualifier cette tendance : le « storytelling ». Pour vous en convaincre tapez « storytelling wauquiez ».  

Vie politique. Très brillant élève, des diplômes en  veux-tu en voilà, son élection, à 29 ans, comme député de la Haute-Loire lui a tourné la tête. Plus que la lutte contre le chômage, ce qui l’intéresse  c’est la protection des classes moyennes contre l’impôt… prélevé pour financer l’assistanat, « cancer de la société française ». Comment fait-il le lien entre cette conception de l’action publique et ses convictions religieuses qu’il aime afficher au grand jour ? Que fait-il de la devise "aimez-vous les uns les autres" ?

Sur tous les grands sujets il maîtrise à merveille l’art de se faire remarquer. À l’Assemblée Nationale comme dans les médias, il n’a peur de rien, y compris de faire semblant de pas connaitre la loi. Dans son parti, il zigzague entre Fillon et Sarkosy en fonction des sondages et lorgne du côté de Nadine Morano, ombre portée de Marine Le Pen.

Depuis les attentats oubliant qu’il était ministre quand la suppression de 13 000 postes de policiers a été décidée, il n’a plus qu’un mot à la bouche, sécurité. Sécurité dans les lycées, les gares, les trains, la rue… feignant de ne pas savoir que la vraie sécurité n’est pas de la compétence des Régions. Lui qui a fait de brillantes études devrait savoir que le tout sécuritaire mène à tout sauf à la sécurité. Tous les pays ont connu les pires violences quand ils étaient sous régime policier. Le port d’armes aux Etats-Unis fait des dizaines de milliers de morts tous les ans : 350 fusillades ayant provoqué chacune la mort de plus de quatre personnes depuis le début de l’année 2015.

Cumulard devant l’éternel (député, maire du Puy, vice-président de la communauté d'agglomération), entouré de cinq « collaborateurs parlementaires »*, il court partout, survole, proclame et… s’étonne des réactions négatives y compris dans son propre parti. Serait-il en état de décomplexitude avancée ?

*Contrairement à tous les parlementaires, il ne parle pas d'assistants parlementaires : aurait-il peur de développer le cancer de l'assistanat ? N'oublions pas par ailleurs que l'argent public lui offre les services d'un cabinet à la mairie du Puy et que les services de communication du Puy et de la communauté soignent son image aux petits oignons... même si régulièrement ils nous enfument à trop vouloir en faire.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

Greluche | Réponse 16.12.2015 01.41

Bravo à la hauteur de vue et à l'élégance de M. Gilbert Bros. Excellent modèle. Je suis navrée pour notre région.

Voir tous les commentaires

Commentaires

24.10 | 19:16

Vivement que le projet de la sablière vois enfin le jour !! Centre ville trop chère, aucune concurrence !

...
17.10 | 11:40

Bonjour bravo pour votre reportage ...pour la gare de st flour, la nouvelle est vraie...il suffit de vérifier auprés du chef de gare...suite au prochain numéro.

...
16.10 | 18:37

Malheureusement l'éolien industriel ne marche pas. Peut-être de petites unités perso pourraient être une solution, couplées à d'autres sources et des économies

...
16.10 | 13:09

Mais mes amis CARREFOUR c'est du pipo , le géant du discount allemand s'installe ET CONSTRUIT à côté de Casino et personne n'en parle.......

...
Vous aimez cette page