Devoir de vacances.

Mise à jour du 4 août 2017

L'été, il ne faut parler de rien, surtout pas des gens qui ne sont "rien". Au cas où certains n'auraient pas compris, la haute société qui nous gouverne entend dicter sa loi, la "seule possible", toujours et partout. Pour ce faire elle vient d'obtenir la mise sur le marché d'un nouvel anesthésiant : le Neymar et ses dérivés, à consommer sans modération à coup de billets de 100 euros. Mais l'été, il faut aussi tenir un cahier de vacances, d'où cette mise à jour.

Quand la compagne éphémère de François Hollande a raconté que le président de la République identiferait les pauvres gens en les traitant de "sans dent", la presse en a fait ses choux gras pendant des années. Il ne s'agissait que de propos rapportés, jamais vérifiés.

Quand Emmanuel Macron déclare en direct que dans une gare "on rencontre des gens qui ont réussi et d'autres qui ne sont rien", les médias ont ronchonné deux ou trois jours et le soufflet est déjà retombé.

Injustice médiatique flagrante. Les mois de mai et de juin devaient changer la France. C'est fait, nous dit-on du matin au soir. Une question se pose : en guise de changement, avons-nous simplement franchi un nouveau pas dans la manipulation extrême de l'opinion et des citoyens ?

B.Bonhoure. 

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

En septembre dernier, anniversaire de l'article de Thierry Desjardins, le Cantal, la Corse sans les bombes. Nous avions passé un excellent moment aux dires des participants mais il y avait un grand absent pour urgence médicale, l'auteur lui-même, et nous n'avions pas pu remettre le prix de l'académie Gerbert.   

Retenez la date du 9 septembre 2017 :

Thierry Desjardins va bien et sera présent. Il nous dira tout ce que le Cantal lui inspire. Patrick Le Cellier nous entretiendra de ses découvertes à propos du mutualisme... Détails de la soirée dans la prochaine mise à jour.

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

Extrait lettre du Veinazès, numéro 53.

En marge du bordel électoral :

Un bâton pour se faire battre, UN ! … 

 « Il y a heureusement de quoi rire quand on fait abandon de tout. » Jean GIONO

Ca tombe à pic car nous, sans plus beaucoup d’illusions, on aime bien rire et ce n’est pas maintenant qu’ on va changer. En plus, on est bons (bonté). Alors, éclairante raison pour vous faire profiter de ce morceau de belle indépendance, déniché dans le dernier numéro de la Lettre du Veinazès (N°53*), ci contre. 

Les drogués aux réseaux sociaux devraient, de temps à autre, s’interroger sur le possible mal qu’ils se font à débiter leur pauvre vie et la livrer à tous les oisifs de la création. Le maire de Ladinhac (allez jeter un œil sur son compte FACEBOOK qui est une véritable mine de couillonnades convenues, de pensées (?) en déroute, d’ immenses pauvretés morales traduites au goût du jour sur l’air du Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil) se livre à ce sport contemporain à intervalles rapprochés, saluant notamment avec régularité (!?) la fin de la 2ème guerre mondiale, déclinée à toutes les sauces et, depuis quelques mois, s’est affiché thuriféraire besogneux de la France en marche en même temps qu’il mettait résolument en garde contre l’encerclement populiste (Mélenchon, Le Pen). Ah ! Mais … Dans le cas présent, on n’y comprend rien. Car enfin, quelle signification apporter à cette phrase : « En conscience, dimanche, dans mon bureau de vote de Ladinhac, je ferai en sorte que le Cantal dispose d’une voix en France, je voterai François Danemans ! ». Avait-il décidé de jeter un sort (mauvais) aux urnes locales pour donner au scrutin du jour un tour décisif ? Ce qui est certainement vrai, c’est que nous en avons soupé de tous ces rigolos qui, utilisant les recettes les plus médiocres, envahissent jour après jour, la sphère publique. Un vieil ami, montmartrois pur sucre, avait coutume de dire : « Camelot sans éloquence épate le gogo ». Avez-vous compris ?

Il ne faut pas les manquer. Par la publication de ces saintes écritures et de leur exégèse, rendons-les publiquement et définitivement absurdes. Il est grand temps de nous protéger".

SCRUTATOR

 

Vous pouvez prendre connaissance de plusieurs numéros de cette feuille de chou en vous rendant sur le site :  

https://www.pays-veinazes.com/lettre-du-veinaz%C3%A8s/

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%% 

 

Surprises des chefs

Ci-dessous quelques réalisations

de cet été à Aurillac.

Avenue Aristide Briand.

Le prix Nobel de la Paix en 1926 doit bien se demander quelle mouche a piqué les élus pour qu'ils jugent utile de faire dans le grand luxe sur l'avenue qui porte son nom alors que les quartiers sud se sentent régulièrement délaissés. Mise en place de magnifiques espaces dédiés pour le stockage des bacs à ordure avec, cerise sur le gateau, en entrée de ville, une construction en pierre de taille. Quand les travaux seront terminés, tous les bacs de l'avenue seront rassemblés sur les cinq points et les passants ne les verront plus en passant... mais les agents qui les ramassent devront les manipuler dans tous les sens pour arriver à les guider vers les bennes de leur camion.  

Poste sur le gravier. 

20 ans que durent les annonces et les démentis autour de la future locomotive commerciale du centre ville d'Aurillac. Au départ, le roi René avait oublié d'acheter le terrain !
L'échéance du début des travaux approche : nos élus ont oublié de négocier le transfert de la poste dans un des innombrables locaux commerciaux vides du vieil Aurillac. Résultat, déménagement en catastrophe dans des algécos à coups de dizaines de milliers d'euros pour une poste provisoire, parait-il conviviale mais sans argent liquide.
Que diriez-vous d'un cabinet médical convivial qui offrirait tous les services... sauf les diagnostics et les soins aux malades ?
Rappel : dans le mot convivial il y a vivial...

Rond point sortie nord.

En sortant de la ville, direction le Grand site du Puy Mary, les automobilistes empruntent le CD 17 pour remonter la "plus belle vallée du monde" de l'ancien canton d'Aurillac 4. Surprise à la sortie de la ville : le conseil départemental dans un souci d'attractivité applique de nouvelles méthodes d'entretien respectueuses de l'environnement.On laisse pousser, d'autres diraient, "on laisse pis..." Résultats, les mauvaises herbes et les chardons font ce qu'ils veulent, vont grainer partout et la porte d'entrée au grand site ne sera plus bientôt qu'un espace réservé aux broussailles, la belle image !

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

joëlle mourier | Réponse 14.08.2017 11.27

Coucou,
ben, moi aussi, je préfère les chardons, et d'ailleurs, il apparaît sur la photo que le bord du fossé est coupé : fifty / fifty !!

jeff | Réponse 08.08.2017 23.22

perso,je préfére un rond point rempli de charbons ardents(oth)

pégot | Réponse 07.08.2017 15.10

J'avais demandé, il y a environ 1 an 1/2, à Mr le Maire dans une réunion au Cap Blanc si le bureau de poste EV allait être supprimé . Réponse : je sais pas !!!

Pierre Mestries | Réponse 07.08.2017 08.05

Et les gabegies continuent!!
Dommage ne serais pas là le 9 sept.....

Mes excuses à tous ceux qui on reçu message....Ai été piraté mercredi!!
Mais tout est ok!

NICOLE MULLER | Réponse 05.08.2017 15.22

Avenue Aristide Briand : je suppose qu'après , on coupera les arbres , pour éviter qu'il y ait des feuilles à ramasser à l'intérieur !! combien çà a coûté ????

MONDY | Réponse 19.01.2013 00.47

Noel Mamère, bien que mammifère et nuisible ne s'écrit pas Mammaire !!

B.Bonhoure 21.01.2013 09.42

Il y a peu, vous trouviez Testu trop écolo. Vous prenez, cependant, soin du maire de Bègles. Chapeau. Merci pour cette correction et à bientôt

Voir tous les commentaires

Commentaires

19.09 | 13:37

Aie aie aie ferme ta bouche Testu, tu en dis trop... Tu vas nous en énerver plus d'un. Les heureux élus peuvent aussi refuser ces "émoluments" !

...
19.09 | 11:52

le volume des déchets avait été très mal évalué par les élus. Le COLSEB par son action a protégé la biodiversité fait évité en sus des dépenses inconscientes.

...
13.09 | 10:33

Youpie, Testu reste dans la place, ne baisse pas les bras et nous offre un florilège de brèves. Vous avez failli nous manquer. Manquerait plus que ça !

...
09.08 | 14:38

Bonjour
L'économie, comme vous le remarquez semble la solution adaptée. Mais qui ira expliquer aux peuples "émergents" qu'il faut ne pas vivre comme nous ?

...
Vous aimez cette page