Aux urnes citoyens !!!!!!!!!!!!!!!!!!

Mise à jour du 27 avril 2017

Cliquez pour agrandir. Exemple parfait du mépris de l'administration pour ses administrés. Actuellement, les agriculteurs doivent établir leurs déclarations de parcelles. Contrairement à ce que laisse penser l'image, ce travail est d'une très grande complexité et demande une bonne maîtrise de l'informatique. Alors que l'administration aidait les agriculteurs, comme les agents des impôts au moment des déclarations de revenus, chacun doit se débrouiller tout seul ou se payer un professionnel (200 à 400 €). Un désengagement systématique de l'Etat ne peut que favoriser le sentiment d'abandon et la montée de qui vous savez...

Chemins de randonnées…

vers l’Elysée et l’Assemblée.

Avec la mode des clubs, des journées ou des soirées de randonnées la France a fini par se mettre en marche et, pour une fois, le Cantal peut revendiquer d’avoir été un des  tous premiers à se lancer dans la course derrière le vainqueur du premier tour.

Globalement.

Dans la plus grande discrétion et malgré les affaires qui la concerne, Marine Le Pen a progressé, surtout dans la ruralité : ici, clairement, l’insécurité, l’immigration n’expliquent pas ce score. Les agriculteurs ont besoin de l’Europe.

Comment analyser les résultats du Front Nationaliste ? Sentiment d’abandon ? Repli sur soi ?   Tentation du rejet de l’autre devenu tête de turc ? Effets ruralicides de la « modernisation » de l’agriculture voulue par la FDSEA ? Envie d’essayer autre chose puisque Droite et Gauche échouent depuis 30 ans ?

Les insoumis ont doublé le score de Mélenchon en 2012. La campagne de terrain et sur les réseaux sociaux a porté ses fruits surtout dans les villes pour une raison toute simple : de plus en plus de gens ne supportent plus de voir les inégalités grandir, ne supportent plus  l’organisation numérique et inhumaine du travail et de la société. Certains rêvent à ce qu’aurait donné une candidature unique de la gauche : inutile de chercher à refaire l’histoire…

Chez les candidats les moins cotés,

notons que Dupont Aignan a triplé son score, 4,42 contre 1,6 en 2012, merci Pénélope,

notons que Cheminade a réussi à faire moins bien qu’en 2012 : 0,22 contre 0,24…

1ère circonscription.

PS local explosé. Trahison de leur camp par loyauté à des « principes supérieurs » pour Calmette et Mézard. Pour ce faire, deux techniques diamétralement opposées. 

Proximité avec le bon cheval en 2012, Calmette s’était retrouvé député. Dès qu’il a compris que l’homme au scooter n’irait pas plus loin, le « socialiste » s’est fixé un objectif : coller aux basques du gendre idéal, héritier du compagnon de Julie. Depuis le salon de l’Agriculture 2016, Calmette passe sa vie à jouer des coudes pour parader à la télé en compagnie d’Emmanuel ; mardi 25 avril encore, des amis de testu ont signalé sa présence sur BFMTV.

Marionnettiste en chef et en coulisses, Mézard s’est discrètement assuré une place dans le comité politique des marcheurs et a drainé tout le gratin « ni de gauche ni de droite » de la CABA et de la Chataigneraie.

Dans de telles conditions, pourquoi Macron n’a pas fait 60 ou 70% des voix sur la 1ère circonscription ? Qui de Calmette ou de Danemans, torpille mézardesque, obtiendra le label macronel ?

Descoeur compte discrètement les coups : le Conseil départemental lui sort par les trous du nez. Les effets secondaires du feuilleton Fillon passés, retrouvera-t-il la langue pour repartir en campagne ?

2ème circonscription.

Delcros, ni de gauche ni de droite depuis toujours, s’est retrouvé sénateur par élimination embrumée du maire de Saint-Flour qui aimerait bien retrouver un siège de parlementaire. Compromis possible : Jarlier à l’Assemblée laisserait Delcros en paix au Sénat. Patricia Rochès, aux dents aussi longues que tous les bonhommes qu’elle veut éliminer, joue la carte renouvellement de la classe politique.

Marleix ne l’entend pas de cette oreille et compte sur les chasseurs experts en sentiers pour sillonner le Cantal, traquer le gros gibier sans se faire prendre et trouver les raccourcis pour coiffer sur le poteau les marcheurs du dimanche.  

Panier de crabes.

Plus que jamais, les tractations politicardes se passeront de l’avis des citoyens. L’enfant prodige fabriqué par le système se présente antisystème : les crabes cantalous qui le soutiennent restent en plein dans le système. 

Faire du neuf avec du vieux pour ne pas dire de "vieux élus" ne peut être que compliqué...

Ci-dessous trois captures d'écran de reportage effectué par FR3 Auvergne. Calmette et Mézard ont bien roulé leur monde dans la farine. 

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

La Poste hors course ?

Vendredi 21 avril après-midi, tournée exceptionnelle de facteurs à mobylettes : la Poste avait oublié de distribuer des enveloppes électorales (professions de foi et bulletins)… Au lieu de sponsoriser les équipements des arbitres de rugby et de s’attirer les quolibets de supporters mécontents, les financiers de la Poste feraient mieux d’assurer leur mission de service public : distribuer le courrier en temps et en heure.

Les électeurs concernés ne comprendraient pas que la semaine prochaine, le service soit aussi mal assuré.  

Procurations.

Le vote est un droit garanti pour tous par notre constitution. Tout électeur  empêché, pour des motifs précisés dans la loi, doit pouvoir donner procuration à une personne de confiance.

Que dire de l’inversion du principe quand des candidats recherchent des personnes dans l’incapacité de voter pour leur « arracher » des procurations ? Qui a vu des établissements spécialisés organiser la collecte collective de procurations ne peut être que révolté…

La méthode fait partie du système. Les deux prétendants du 7 mai se disent anti système : sauront-ils imposer à leurs militants de ne pas s’abaisser à pratiquer de la sorte ? 

Urgence démocratique ? 

Suite à la précédente mise à jour, réception du message suivant : 

"La mairie d'Andelat sera fermée du 19 au 25 avril 2017 inclus. Réouverture au public le Jeudi 27 avril 2017 à 14 heures.  
En cas d'urgence s'adresser à Mr le Maire ou aux adjoints."

Les élections ont bien été considérées comme une urgence : sur 384 inscrits, 296 se sont déplacés pour voter et la mairie a transmis les résultats à la Préfecture. Ouf !!!!!!!!!!!!!!!!!! 

 

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

Cliquez pour agrandir. Dénoncer la fraude sociale et oublier la fraude aux cotisations ou la fraude fiscale est une coutume bien française que le "Monde" respecte comme tout le monde. NB : la fraude fiscale globale est estimée à 60 milliards d'euros.

 

Le directeur de la CAF

dénonce la fraude sociale.

L’art de chercher la paille dans l’œil de l’allocataire et ne pas voir la poutre dans l’œil d’un organisme déshumanisé. 

39 fraudes pour un montant d’un peu moins de 258 000 € : c’est trop mais ne nous arrêtons pas à cette évidence.

Tous les fraudeurs sont-ils coupables ? Question surprenante pour un néophyte, parfaitement légitime quand on connaît le labyrinthe des procédures, la multiplicité des critères et le manque flagrant de personnel pour répondre aux demandes des allocataires.

Aujourd’hui, objectif 1er de la CAF : transformer l’allocataire en autogestionnaire de son propre dossier. Petit exemple personnel.

Printemps 2016. En simple citoyen soucieux d’une saine gestion de l’argent public, je me déplace à la CAF pour signaler le départ d’un studio d’une locataire étudiante bénéficiaire de l’APL.

Surprise : une jeune dame, fort aimable, me signale que je dois le faire par internet et que, si je le souhaite, elle peut m’aider à le faire sur place dès qu’un ordinateur sera libre… Le hall d’accueil de la CAF a été transformé en bureau informatique avec 5 ou 6 ordinateurs mis à la disposition des allocataires pour qu’ils effectuent le travail réalisé, il y a peu, par des agents de la CAF.

Sans être expert en informatique je lui réponds que je pourrais me débrouiller tout seul mais que si j’ai fait la démarche de venir, de chercher une place de stationnement, ce n’est pas pour remplacer le personnel supprimé. Réaction :

« je peux vous donner un modèle de lettre et aller vous chercher une feuille et un crayon pour que vous confirmiez le départ de la locataire par écrit». Refus :

« Je vous parle en tête à tête, vous ne pouvez pas prendre en compte mon message ?

-Non, je n’ai pas la compétence d’enregistrer votre démarche… »

Cette mini aventure, sans conséquence directe, en dit long sur la déresponsabilisation du personnel. Il ne s’agit pourtant là que d’un détail par rapport au quotidien supporté par les « bénéficiaires » des prestations sociales.

Comment faire ses démarches ?

Téléphone surtaxé et insupportable dérive vers le tout internet. Ils font comment les non initiés ?

Courriers non signés qui ne sont rien d’autre qu’une marque de mépris de l’allocataire : la mention « votre caisse d’allocations familiales » ne permet pas de savoir qui a réellement écrit le courrier reçu.

Incident fréquent : dossier rejeté pour non fourniture d’une pièce non demandée.

Ecarts entre les informations données par téléphone et celles adressées par internet.

Pannes « informatiques » régulières pour expliquer la non prise en compte d’une information dans les délais annoncés.

Non transmission de dossiers entre organismes.

Renvoi des décisions vers des commissions tardives ou extérieures.

Bugs informatiques non reconnus parce que considérés impossibles. 

Exemple concret de calcul à dormir debout :

Une maman au RSA élève seule ses deux enfants. Son fils ainé travaille un mois pendant l’été 2016.

En décembre 2016, versement de 490 € au titre du RSA socle.

En janvier 2017, versement supplémentaire de la prime d’activité de 42 € due aux plus de 25 ans… diminution à 420 € du RSA socle.

Conclusion : parce que le fils de 18 ans a travaillé en juillet 2016, salaire parfaitement déclaré en temps voulu, la maman voit ses revenus diminuer de 28 € à partir de janvier 2017. Inutile de discuter avec la CAF puisque le logiciel ne peut pas faire ce genre d’ « erreur ».

Dernier point capital.

La CAF, en parfaite harmonie avec l’administration fiscale et différents organismes, traque, à juste titre, la fraude aux allocations. Quand se décidera-t-elle à traquer la fraude aux cotisations avec la même détermination ? Les rentrées d'argent qui s'en suivraient permetraient peut-être d'embaucher du personnel qualifié... et limiterait les risques de fraudes aux allocations.

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%% 

 

Redonner au Cantal la place qu’il a perdue.

 

Ce titre paru dans la Montagne qui résumait la pensée de Michel Lacoste pose question. Michel Lacoste a-t-il un problème de mémoire immédiate ou est-il un disciple de la tribu des « plus c’est gros, plus ça passe » ?

 

Si le fromage Cantal a perdu la place qu’il méritait c’est tout simplement de la responsabilité de ceux qui, depuis des décennies, ne savent pas comment fabriquer un fromage artisanal de terroir avec des procédés industriels conçus pour traiter un liquide blanchâtre pasteurisé sans rapport avec le vrai lait sorti du pis de vaches non dopées.

 

Le CDJA, la FDSEA et René, qui n’était pas roi à l’époque, se sont réjouis de monter l’usine de Saint-Mamet. Michel Lacoste, et d’autres, s’en sont donnés à cœur joie autour de cet outil provoquant la disparition de toutes les petites coopératives. Michel Lacoste a pris les rênes du Comité Interprofessionnel des Fromages en 2004; il est devenu vice président de la Fédération Nationale des Producteurs de Lait ; membre de la commission permanente du Comité  National des Appellations Laitières Agroalimentaires et Forestières ; président du Comité National des AOP Laitières.

 

On allait voir ce qu’on allait voir. On a vu qu’il n’y avait rien à voir. Si le GAEC de Michel Lacoste et de ses quatre associés se portent bien avec plus de 450 000 litres de lait produits plus un troupeau allaitant, pour le reste c’est moins net. La politique de l’offre (faire de la pub, avec Chantal ou Moscato, pour un produit pas cher mais sans lien avec son terroir) n’a pas créé la demande. Voir le communiqué de la Confédération paysanne ci-dessous.

 

Cliquez pour agrandir. La FDSEA a tendance à confondre syndicat majoritaire à une élection et syndicat exclusif de toute la profession. Suite à ce complexe de supériorité il a toujours tout fait pour exclure les producteurs non alignés des instances dirigeantes... elle est donc totalement responsable de la situation.

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

Humeurs...

La grande manipulation.

Effet boumerang de la communication propagande à outrance voulue par la classe politique: les grands médias sont souvent dénoncés par les hommes politiques… lorsqu’ils sont mis en cause.  

L’épisode Whirlpool de la campagne pour le 2ème tour mérite une clarification.

Message globalement diffusé dans les médias : E. Macron est allé à la rencontre des salariés pour répondre à M. Le Pen qui était passée à la mi-journée. C’est exactement l’inverse qui s’est passé.

Si Macron n’était pas allé à la rencontre des représentants des salariés de Whirlpool, M. Le Pen ne serait pas allée à Amiens hier.

Le déroulé précis des évènements à partir de l’émission « C à vous » diffusée sur la « 5 » mercredi à 19 heures démontre qu’E. Macron s’était engagé à aller à l’usine avant de savoir que M.Le Pen s’y était présentée.

Rappel des faits.

1)Demande de rencontre.

E. Macron avait demandé à rencontrer les représentants syndicaux sur le site. Refus du directeur de l’usine. Réunion délocalisée en terrain neutre : la chambre de commerce d’Amiens.

2)Réunion et engagement.

Au cours de la réunion, E. Macron prend l’engagement d’aller discuter sur place avec les ouvriers en grève.

3)Visite surprise d’un petit quart d’heure.

Peu après cette annonce d’ E. Macron aux représentants syndicaux, M. Le Pen, accompagnée d’une équipe de communicants, vient rencontrer les grévistes et les militants FN présents devant l’entrée de l’usine : sur les images on voit parfaitement un militant FN organiser la séance de « selfies ».  

4)Dialogue de quarante minutes.

Comme annoncé aux délégués syndicaux, E. Macron arrive devant les grilles de l’usine puis rentre dans la cour et dialogue avec les salariés.

M.Le Pen a réussi un coup médiatique. E.Macron n’a pas été brillant. Personne n’a jugé utile de mettre l’essentiel sur la place publique : l’avancée des négociations pour le sauvetage de l’usine.

Titrer « E. Macron a répondu à M. Le Pen », mensonge ou manipulation ? Que dire de Patrick Cohen de France Inter ? Présent à l’émission « C à vous », il a participé à la discussion autour du déroulé de l’épisode… cette réalité ne l’a pas empêché d’enclencher ce matin sur le thème « E. Macron a répondu à M. Le Pen ».

Pour avoir été soupçonné d’être FN, populiste, gauchiste, républicain, souverainiste… j’imagine que ces quelques lignes me feront passer pour un marcheur… ce que je ne suis pas à aucun sens du terme (au grand désespoir de mon médecin entre autre !).

Donner le planning de l’épisode Whirlpool m’a simplement permis d’effacer un coup de pression enclenché par cette nouvelle manipulation de l’opinion.  

Précision.

Quelques uns ont imaginé que des loges en bois dans les tribunes marathon au stade Jean Alric ne pouvaient être qu’une mauvaise blague puisque les loges en dur de la tribune d’honneur n’avaient pas trouvé preneur. Ils ont cru au poisson d’avril ! Erreur, les caisses en bois sont bien là en haut des marathons…

B.B.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

morpion | Réponse 10.05.2017 16.25

Et maintenant? pauvre cantal les revenants le fainéant vincent le caméléon Alain à quand le dégagisme ?ils n'ont rien compris les morpions!

L'Idiot | Réponse 29.04.2017 12.06

Cantal dégueulasse, usine nulle, réputation par terre, département moribond, M. Lacoste (FNSEA) est sûrement fier d'être un exploitant (agricole), pas un paysan

jeff | Réponse 28.04.2017 18.41

bravo pour votre blog,je suis en principe d accord a 80% avec vos articles.

SCHAFF Jl | Réponse 28.04.2017 02.26

Les loges en bois serviront au marché de Noël 2017 en attendant que les budgets permettent de les terminer car ce sont des saunas qui sont prévus aux marathons

M G | Réponse 29.08.2014 22.39

les élèves extérieurs à la ville du consevatoire de musique sont doublement pénalisés: inscription+frais de transport...justice sociale????

Schaff | Réponse 29.08.2014 21.10

Début de championnat à domicile : une photo de l "honorable" tribune prouvera que la majorité des amateurs de rugby ne peut pas payer 300 € pour un abonnement !

gazagnaire | Réponse 22.08.2014 19.03

j'apprécie toujours; pour objectivité aller sur internet et taper incident assemblée nationale juin 2006 hollande Villepin...instructif

Sergio | Réponse 11.08.2014 16.17

Du pain et des jeux... Le cirque habituel (sans la foule)

SCHAFF | Réponse 08.08.2014 02.38

Les "honorables" d'un jour invités pour faire illusion et justifer l'investissement redeviendront vite des supporters "marathoniens" pour la saison à venir !

Voir tous les commentaires

Commentaires

27.06 | 20:25

la

Montagne est un relais fidèle de la com wauquiez écoeurant!
autre chose : un scandale le site du col de serre (aux frais du contribable)fermé

...
17.06 | 10:47

Et puis faut voir la suite, le 12 juin quand une page pleine de chiffres compare la région à l'état. Elus ! osez analyser ce foutage de gueule et protestez SVP

...
17.06 | 08:00

La vie continue encore et encore ......comme dit la chanson !!!

...
01.06 | 12:40

ET ENCORE, LE CANTAL EST TRES LOIN D ARRIVER A LA CHEVILLE DE LA HAUTE GATONNE JE VOUS LE GARANTIE !!!! NI A L EPOQUE NI AUJOURD HUI !@@

...
Vous aimez cette page