Ainsi va le Cantal...

Cliquez pour agrandir. Emmanuel Macron, lui, n'a pas porté plainte.

La liberté de dire ce qu'on pense,

ça eut marché,

mais ça ne marche plus très bien.

La presse locale est informée par lettre anonyme de dysfonctionnements à l’ÉHPAD Louis Taurent d’Aurillac. Réaction de la mairie, plainte pour diffamation… Preuve des difficultés dans les maisons de retraite ? Des centaines de responsables d’ÉHPAD et la quasi-totalité des syndicats de personnel de ces établissements ont adressé une lettre ouverte à Emmanuel Macron exactement dans ce sens. (voir ci dessus)

 

Tout citoyen a le droit de se rendre en préfecture pour obtenir les renseignements légalement mis à disposition des citoyens. Les agents de l’État et les chefs de services sont parfaitement capables d’assumer cette fonction en toute transparence. Depuis plus d’un an maintenant, alors que la réduction du nombre de fonctionnaires est devenue une religion, un service communication chargé de contrôler ce qui sort de la préfecture a été mis en place : pourquoi ? Y aurait-il des choses à ne pas dire ?

 

Compteur électriques Linky. Quand on est très lourdement endetté, pourquoi remplacer à coup de milliards d’euros, des compteurs classiques inusables par des compteurs communicants à courte durée de vie ? A-t-on le droit de se poser des questions ? En théorie oui et une grande partie de la France s’en pose. Sur le marché d’Aurillac, changement de musique : la police municipale est envoyée pour interdire la distribution de tracts qui posent certaines questions. Aucun militant, politique, associatif ou citoyen n’avait vu une telle atteinte à la liberté de sa vie... quel que soit son âge. Les militants du collectif stop Linky ne se sont pas laissés impressionner et c’est mieux ainsi.

 

Un chef de service des finances publiques reçoit le maire de Riom es Montagnes pour lui expliquer ce qu'il faut penser d’une réduction d’effectifs à la trésorerie. Monsieur le maire écoute mais n’est pas convaincu.

Rentré à Riom, au lieu de porter la « bonne » parole, il accompagne les citoyens venus déposer une pétition avec des centaines de signatures. Le chef s’insurge : je vous avais expliqué ! Aujourd’hui, il faut répéter ce que pensent les premiers de cordée, interdiction de penser et, surtout, de dire ce qu’on pense. 

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

REVEILLON DU NOUVEL AN 31 DECEMBRE 2017

Pour fêter dignement le passage à cette nouvelle année et des lendemains qui chantent à Champagnac, 

le Collectif Stop Expulsions - Comité de soutien aux réfugiés de Champagnac vous invite à sa FIESTA:

BIENVENUE 2018 WELCOME 2018


Avec tous nos amis du CAO, venez danser

sur des rythmes sans frontières jusqu'en 2018


Les spécialités internationales seront à l'honneur de cette auberge "espagnole" (Afghanes, Éthiopiennes et soudanaises notamment) mais toutes vos créations gastronomiques seront appréciées pour que tous les convives puissent profiter de ce banquet de la diversité, de l'amitié et de la solidarité.

DJ Black Stone sera aux platines pour faire vibrer

la toute nouvelle sono de La Pierre Noire!

Surprises et feux d'artifices maison!!!

Entrée libre, boissons pas cher!! (les bénéfices alimenteront la caisse de solidarité du Collectif en aide aux réfugiés)

 

Après les expulsions de Champagnac :

plus jamais ça ? 

Adam livré à lui-même à Venise, est désormais en sécurité chez des amies à Vérone. Il essaie de faire des démarches mais cela va être très long car l'Italie est débordée et les expulsés de retour des pays de l'UE passent en dernier dans les programmes de protection. Il faut au moins 12 mois de procédure, avec une adresse fixe, pour avoir une chance d'obtenir le droit d'asile. Sans hébergement, sans ressources pendant un an et aucun droit à être soutenu, comment faire !!!???

Autant dire que ce n'est pas étonnant que Sam ait choisi de prendre la fuite et de refuser son renvoi prévu le 7 décembre, même s'il se trouve précarisé et sans droits pour 18 mois!!!

Deux nouveaux jeunes libyen et soudanais Ahmed et Khalifa, de deux régions et pays dans le chaos et la guerre sont sur la sellette depuis le 5 décembre: deux nouveaux "Dublinés" ou dublinables, ces expulsés au nom du traité européen de Dublin qui laisse peser la charge des procédures de demande d'asile sur les pays où ont été enregistrées leurs empreintes, souvent contre leur volonté (Italie, Bulgarie, Grèce notamment). Mais ces pays ne veulent ou ne peuvent pas assurer dignement un accueil et laissent à la rue les migrants. Le Cantal est-il si surpeuplé qu'il ne puisse accueillir quelques dizaines de personnes???

De plus, nos élus français viennent de voter la nuit dernière le droit scandaleux à la rétention pour les Dublinés/Dublinables jusqu'à leur renvoi déclenchant l'indignation de Jacques Toubon le défenseur des droits: "un tournant politique déplorable" privant de liberté et touchant les plus fragiles... Le Centre "d'Accueil et d'Orientation" de Champagnac était-il un piège? Va-t-il devenir une prison???

Ahmed veut nous dire : "Mon nom est Ahmed Atif de Libye. J'ai quitté mon pays en raison de la guerre, à la recherche de la sécurité, de la paix et de la stabilité. Mon rêve était de venir en France. Dieu merci, je suis arrivé il y a 6 mois déjà, mais avant que je n'arrive en France, l'Italie a pris mes empreintes. C'est un grand obstacle parce que maintenant le gouvernement français veut que je retourne en Italie. Il n'y a pas d'intérêts pour les migrants en Italie. J'ai vécu dans la rue plus d'un mois en Italie avant de pouvoir venir en France, je ne sais pas pourquoi il n'y a pas la paix et la stabilité que j'ai connues en France et la France est connue pour son attention aux immigrants. Je demande votre aide pour ne pas retourner en Italie et souffrir de nouveau".

Texte publié par l'association "la Pierre Noire" de Champagnac. 

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

Appel SMSACR15 : indemnisation

rats taupiers.  

 %%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

Mise en garde consommation.

Au niveau du vécu : une expérience exemplaire.

En ces temps de consommation effrénée - et ça va continuer en janvier avec les soldes - je crois encore utile de mettre en garde les consommateurs contre les agissements de certaines enseignes.

Un exemple pris au hasard. Pierre avise un réfrigérateur dans un magasin (aurillacois) affilié à une grande enseigne nationale d’électroménager. Un bel appareil en démonstration le séduit. Son prix, au-dessus de ce qu’il avait prévu, le pousse à demander au vendeur s’il existe une possibilité de payer en trois fois. Réponse immédiate et favorable. Aussitôt dit, aussitôt fait, il l’achète. Il fournit ses Coordonnées bancaires et remet un RIB.

Jusqu’ici, rien d’anormal. Mais surprise de Pierre après avoir réglé la 1ère des 3 échéances, il découvre qu’il lui reste un dû égal à 2 échéances plus 17€50. Quoi donc ? Qu’est-ce ? se dit Pierre. Analysant le relevé du magasin, il découvre que ces 17€50 correspondent au montant du coût de l’adhésion à une carte privative bien connue des consommateurs. Le commerçant est de toute évidence de mèche avec le banquier auprès duquel, pour rabattre vers celui-ci des quantités de consommateurs, il doit récupérer annuellement de très flatteuses commissions. CQFD.

Pierre trouve la chose difficile à avaler. Il téléphone au magasin pour obtenir des explications car il n’a rien signé, personne ne lui ayant précisé que le paiement en 3 fois n’était seulement possible que s’il adhérait à la carte X. On ne lui répond rien. Seul le directeur, absent, pourra l’éclairer. 1 fois, 2 fois sans succès, il appelle. Sans réponse, il écrit. Et toujours pas de réponse.

Il finit par joindre le juge de proximité qui convoque les parties. Le petit bonhomme chef de magasin, pas gêné, rétorque que la loi interdit le paiement en 3 fois autrement que par la façon dont il a fait une pratique courante. Avec un rien de mémoire, on se souvient qu’il n’y a pas si longtemps, on obtenait gratuitement ce type de bonus consommatoire chez le commerçant indépendant du coin. Maintenant que les lobbyistes malins sont passés par là, une loi a été instituée et comme ça, un peu plus forts, les grands distributeurs succursalistes ont favorisé leur activité au détriment des … consommateurs dont ils se font pourtant, de façon permanente, les défenseurs attentifs. Couillonnades abjectes au menu de tous les souks que ces salamalecs banksterisés.

Leçon : Le mauvais caractère de Pierre a été payant puisqu’au final le directeur astucieux a remisé sa carte au fonds de sa poche. Mais, pour 1 qui se rebelle, combien se font baiser par les arnaqueurs de la grande distribution ?

Amis consommateurs, pour tout paiement en 3 fois, si le vendeur ne vous certifie pas que votre règlement ne sera alourdi d’aucune façon par un type de rouerie telle que celle qui vient d’être décrite, refusez l’achat et reposez la marchandise. Ce sera plus sain pour tout le monde.

GLADIATOR

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

Jacques Mézard dans ses œuvres.

nuit du 2 au 3 novembre, Assemblée nationale, vote du budget 2018 de la cohésion des territoires. Baisse de 1,7 milliard d'aide au logement social, chute de 9,8 % du crédit du ministère par rapport à 2017. L'ex empereur de théâtre de rue monte un numéro de dressage de serpents mais contrairement à ce qui se fait dans certains pays à vocation touristique, lui il les avale... sous les huées des bailleurs sociaux et autres allocataires des APL. 

24 novembre, interview sur « Radio classique » :

" vous vous entendez bien avec Nicolas Hulot ?"

-Nicolas Hulot aime les gens, moi aussi, nous avons de très bonnes relations interpersonnelles. ». 

4 décembre. « Arbre des 50 ans » du Lycée agricole d’Aurillac. Par ordre protocolaire, chaque VAP est invitée à jeter un peu de terre dans le trou de plantation. En passant l’outil à Madame le Préfet Jacques Mézard fait de l’ « humour » sur le thème : je vous donne la pelle ou je vous pousse dans le trou ?

Grand moment de solitude autour du trou…

 

Carrefour ensablé, Action à la Ponétie ?

La « Sablière », terrain de jeux pour décideurs coupés du monde, ne voit toujours pas le début du commencement des travaux de Carrefour.  C’est bien ainsi en ces temps où reportages et rapports officiels confirment que la meilleure façon de tuer un centre-ville c’est de favoriser les centres commerciaux à la périphérie des villes.

Un ami de Testu nous signale que Pôle emploi serait à la recherche de profils susceptibles de postuler à « Action », chaîne de magasins à bas coût, qui aurait l’intention de s’installer à la Ponétie. Affaire à suivre : si elle se concrétisait, elle ridiculiserait  encore un peu plus le projet pharaonique du bac à sable rêvé par le roi René et l’empereur Mézard.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

27.06 | 20:25

la

Montagne est un relais fidèle de la com wauquiez écoeurant!
autre chose : un scandale le site du col de serre (aux frais du contribable)fermé

...
17.06 | 10:47

Et puis faut voir la suite, le 12 juin quand une page pleine de chiffres compare la région à l'état. Elus ! osez analyser ce foutage de gueule et protestez SVP

...
17.06 | 08:00

La vie continue encore et encore ......comme dit la chanson !!!

...
01.06 | 12:40

ET ENCORE, LE CANTAL EST TRES LOIN D ARRIVER A LA CHEVILLE DE LA HAUTE GATONNE JE VOUS LE GARANTIE !!!! NI A L EPOQUE NI AUJOURD HUI !@@

...
Vous aimez cette page